5 erreurs de pilotage les plus fréquentes


Traduction Française par (merci Kévin!):
daily motocross logo 5 erreurs de pilotage les plus fréquentes

Rouler avec des leviers mal réglés. Il est important d’être le plus à l’aise possible pour rouler à moto et des leviers mal réglés peuvent ruiner votre journée. Prenez le temps de régler votre levier de frein avant et d’embrayage avant de vous lancer sur la piste, n’oubliez pas non plus la pédale de frein arrière. Je ne peux même pas vous dire combien de fois je suis monté sur une autre moto mais je ne pouvais pas rouler en étant à l’aise car la pédale de frein arrière était beaucoup trop basse. C’est votre moto et puisque c’est vous qui roulez tout le temps avec, faites en sorte qu’elle vous aille comme un gant.

Rouler sans réfléchir..

Pourquoi faites vous du motocross ? Car c’est fun et ça vous procure de l’adrénaline comme rien d’autre ne peut le faire. Mais si vous enlevez le côté fun, ça devient une routine et vous commencez à rouler juste pour rouler et devenir plus rapide ou garder une bonne condition physique. C’est une erreur que beaucoup de pilotes font et que j’ai moi-même faite. J’admets qu’il faut s’entraîner à faire des manches, travailler ses virages, mais n’oubliez pas ce que le cross représente vraiment : Du FUN et des FRISSONS. Sortez votre moto et amusez-vous avec, trouvez quelques sauts bien sympas, faites quelque chose de différent, oubliez le fait d’aller toujours plus vite et d’être meilleur physiquement quelques fois, ou vous allez vous retrouver dans une position de “je dois m’entraîner dur aujourd’hui, faut que j’enchaîne les manches” et ça deviendra très vite une corvée plus qu’autre chose.

Ne pas travailler la technique.

Cela s’accorde directement avec le paragraphe précédent. Durant ma carrière en tant que pilote professionnel, j’ai vu tellement de pros et même d’amateurs faire cette erreur et je me suis toujours demandé pourquoi . Travailler la technique est très important puisque cela va vous faire sentir beaucoup plus en confiance sur la moto, tout en vous donnant plus de contrôle sur votre machine. Vous allez aussi moins vous fatiguer et vous sentir plus serein, et donc faire moins d’erreurs. Vous pouvez travailler votre technique de plusieurs façons différente. Ma façon préférée de bosser ma technique (et aussi celle que je pense fonctionne le mieux) et d’aller faire des balades et trouver plein de sections folles, comme des grosses montées, des descentes assez raides, des gros sauts naturels… trouvez vos propres lignes sur un terrain neutre est toujours plus compliqué que de simplement rouler sur un circuit, et cela fait de vous un meilleur pilote selon moi.

Rouler avec un embrayage fatigué.

Il ne faut vraiment pas faire ça. Tout d’abord, c’est l’une des manières les plus simples de passer par l’avant sur un gros saut ou de faire un court car votre moto n’avait pas la puissance que vous attendiez. D’autre part, si vous roulez avec un embrayage cramé, vous allez vous fatiguer beaucoup plus vite le jour ou vous allez rouler avec un embrayage neuf. Toute la puissance en plus va vous donner des crampes plus rapidement et vous vous sentirez moins bien sur une moto au comportement différent de ce dont vous aviez l’habitude. Enfin, rouler avec un embrayage qui cire quand vous l’utilisez n’est pas plaisant. Changez donc votre embrayage dès qu’il montre des signes de fatigue.

Ne pas vérifier le robinet d’essence avant d’aller sur la piste.

Cela doit devenir une habitude… vous devez vérifier que le robinet d’essence est bien ouvert à CHAQUE FOIS que vous montez sur la moto! Je vérifiais même quand je savais qu’il était déjà ouvert juste pour me rassurer… je vérifiais même encore 30 secondes avant le départ… Vous ne savez jamais ce qui peut arriver, et si une pierre touche le robinet et le ferme pendant que vous faisiez le tour de reconnaissance ? Ou si quelqu’un l’a fermé par erreur, ou même intentionnellement juste avant le départ . Ou si votre mécanicien a oublié de l’ouvrir pour vous . Il y a tellement de raisons possibles que votre robinet soit fermé qu’il faut prendre l’habitude de le vérifier à chaque fois que votre jambe passe au-dessus de la selle !

J’espère que ces petits conseils vous seront utiles. Essayez de vous en souvenir la prochaine fois que vous monterez sur votre machine et essayez de ne pas reproduire deux fois les mêmes erreurs.